Accueil > Actualités > Au pays des Trolls, le retour / 21.07.2019

21.07.2019

Au pays des Trolls, le retour

Dernière partie du récit de stage nordique par Jean-Marie, avec les images de Quentin. Une fin de seconde semaine pleine de sensations fortes !

Nous voilà donc à Lysebotn, lieu de la fameuse course de montée en ski-roues de fin juillet (cette année le 01/08/2019 avec les équipes de France de biathlon). Hébergement dans les locaux confortables des ouvriers de l'industrie hydro-électrique avec un repas du soir en plein air avec au menu, riz, saumon et petite sauce, salade de fruits... Puis le lendemain jeudi, randonnée à pieds vers le réputé rocher coincé du Kjerag, 1100 m au-dessus de la mer avec un vide absolu de 500 mètres en-dessous. Pour visualiser les lieux, voyez cette vidéo :

Bien sûr les jeunes n'ont pas eu le droit d'y accéder, mais Quentin, en bon entraîneur, s'est dévoué et y a pris la pose.


Dans l'après-midi, direction Sandnes pour nos deux dernières nuits en Norvège et une nouvelle série d'entraînements sur le stade nordique de Sandnes : pas de tir et piste de ski-roues de 4 km de long, très variée, avec notamment une descente "qui envoie" (plus de 70 km/h pour Quentin et plus de 60 km/h pour Gabin, à peine moins pour les autres jeunes). Le pas de tir de biathlon est presque en libre service : il fallait juste annoncer notre venue et par mail on a reçu le code pour accéder à la cabane de stockage des tapis de tir ! Les progrès sont visibles, tant en ski-roues qu'au tir, tandis qu'au physique la fatigue commence juste à se faire sentir : la programmation de l'entraînement par Quentin a été excellente pour ne pas terminer le stage "sur les rotules".

On a aussi profité de notre séjour à Sandnes pour, entre deux entraînements, faire une visite touristique de Stavanger avec les musées du pétrole, de la sardine et maritime. Ouf, journée exigeante.

Et c'est déjà la fin...

Après un dernier entraînement le samedi matin et le ménage de nos deux petits chalets, départ à 11h00 pour 3 heures et demie de route vers Kristiansad et l'embarquement pour 3 heures et quart de bateau jusqu'à Hirsthals (pointe nord du Danemark). Et là, dernière épreuve pour les encadrantrs : une nuit et une matinée d'autoroute (1240 km) pour ramener les jeunes à leurs parents et ce, sans l'auto-radio tombé en panne ! Heureusement les jeunes ont compensé avec des sessions de chansons.


Bravo à tous les jeunes biathlètes participants, merci à toutes celles et ceux qui se sont investis dans ce projet et en particulier, aux entraîneurs Jean-Marie et Quentin !

Ne manquez pas notre prochain article : la vidéo du voyage !!!