Molsheim Ski Nordique

N'hésitez pas à nous contacter

Molsheim Ski Nordique

Maison multi-associative, 7 route des Loisirs 67120 Molsheim

0673436409

Accueil > Les techniques de fartage

Les techniques de fartage

Mais… Pourquoi farter ?

  • Pour améliorer la glisse. Dans ce cas on comprend qu’il faille farter au complet la semelle d’un ski skate et uniquement les deux zones de glisse sur un ski de classique.
  • Pour assurer une bonne retenue du ski. Pour ce faire, on ne farte que la zone de retenue (sur les skis de classique).
Zones de fartage
Zones de fartage

Je vous entend déjà demander comment délimiter la zone de retenue (que l’on nomme aussi chambre de fartage).

  1. Si vous achetez des skis neufs, demandez au vendeur de la déterminer et de la marquer pour vous.
  2. Si vous avez déjà des ski :
    • placez les skis base contre base et écrasez les l’un contre l’autre, d’une main, fortement. La zone de retenue est sensiblement égale à celle de non-contact entre les bases. Délimitez la avec un marqueur sur les côtés de chaque ski. Ajustez (allongez ou diminuez) la longueur de cette zone si besoin est, en testant sur neige la retenue de vos skis (fartés).

Et dans le coffre de fartage, on met quoi?

Le moins possible, c’est-à-dire, pour les débutants :

Liège naturel (les lièges synthétiques sont plus recommandés) servant à étendre le fart.
Liège naturel (les lièges synthétiques sont plus recommandés) servant à étendre le fart.
  • un ensemble de base comprenant:
    • un grattoir de plastique pour gratter un fart aprés son application.
    • un liège (synthétique de préférence) pour lisser les farts de retenue.
    • trois poussettes (fart de surface ou fart de retenue) couvrant les conditions de neige les plus fréquentes.
  • un fart liquide pour la zone de glisse;
  • une bouteille de défartant.
  • Les klisters et le fart liant (binder solide ou en aérosol) viendront plus tard.

Pour les farteurs plus avancés :

  • un grattoir métallique pour gratter une base neuve ou abimée;
  • un système de chauffage pour appliquer certains farts à chaud;
  • une brosse pour lisser les farts de glisse;
  • un papier sablé pour rendre plus abrasive une zone de retenue;
  • quelques farts:
    • fart liant (binder). Son rôle est d’améliorer la cohésion entre les farts de retenue et la base. Les modèles en aérosol sont beaucoup plus facile à appliquer.
    • fart de retenue (poussette). Un pour neige chaude (0, -5), un pour neige froide (-5, -10) et un pour neige trés froide (-10,et plus bas).
    • fart de glisse (glider). Un pour neige chaude (0, -5), un pour neige froide (-5, -10) et un pour neige trés froide (-10,et plus bas).
    • fart de temps trés chaud ou de pluie ou de glace vive (klister). Le modèle universel, en aérosol est beaucoup plus facile à appliquer.

Je sais… on peut rajouter :

Une brosse combinée (laiton et nylon) fera parfaitement l'affaire si vous ne voulez pas traîner trop d'équipement.
Une brosse combinée (laiton et nylon) fera parfaitement l’affaire si vous ne voulez pas traîner trop d’équipement.
  • quelques brosses (en bronze pour nettoyer les semelles, en crin de cheval pour la finition…);
  • beaucoup de grattoirs (rigides et épais de préférence) à affûter le plus souvent possible;
  • de nombreux lièges (un pour chaque cire, pour éviter de les mélanger à l’application);
  • un fer à farter (avec thermostat si possible et des raynures sur la base pour étaler la cire uniformément).
  • une infinité de poussettes, klisters, gliders, binders, poudres magiques.
    • Les farts de notre jeunesse (paraffine plus colorant) sont moins chers, mais il en faut un grand nombre pour couvrir la gamme des températures de nos hivers (on conseille cinq couches à chaque application).
    • Les farts contenant du carbone, ou un peu de fluor, sont plus chers, mais il en faut beaucoup moins pour couvrir la même gamme de (on conseille trois couches à chaque application). Optez pour ces farts.
  • un ensemble de brosses rotatives électriques(bien utile lorsqu’on prépare cinq paires de skis pour le Keskinada);
  • une loupe;
  • un banc de fartage;
    • Les étaux qui se fixent à une table font un trés bon travail.
    • Les formes en bois sont de plus en plus difficile à trouver (sauf si votre beau père est bricoleur).
    • Les supports métalliques sont relativement chers, mais combien pratiques.
    • Pas de panique, les salles de fartage des centres de skis de fond sont bien équipées.
  • un pistolet à air chaud (blower);
  • du papier collant;
  • un structureur pour faire des sillons dans la semelle, sillons qui évacueront l’eau, dans les conditons humides;
  • un gamme complète de papier sablé;
  • beaucoup de fluor, un peu de graphite, un soupçon de vanadium et une pincée de molybdène (les farts au molybdène sont conseillés par temps sec et froid, ceux au carbone par temps plus humide);
  • du polyéthylène pour reparer les semelles;
  • un tablier;
  • des auto-collants Toko, Swix, Start…
  • un carnet de recettes miracles;
  • de la paraffine;
  • du Start Vert (une valeur sure lorsque le mercure est vraiment bas);
  • un four à farter;
  • des skis à écailles;
  • une wagonette ou une familiale compacte;
  • quelques coffres de rangement.

Questions et réponses

Pour les visuels, voici un organigramme qui explique (je l’espère) la démarche à suivre pour obtenir, le plus simplement possible, des skis qui ont une chance de glisser.

Diagramme fartage
Diagramme fartage

Quelques questions…

Q. Pourquoi gratter la base d’un ski neuf ou celle d’un ski qui n’a pas été protégé par une couche de fart lors de son entreposage ?
R. Pour éliminer la pélicule de base oxydée qui a perdu sa propriété d’absorber et de retenir le fart.

Q. Pourquoi passer un papier sablé sur la zone de retenue ?
R. Pour augmenter le durée de retenue entre la base et le fart. Les poils façonnés par le sablage aident à retenir le fart.

Q. Met-on un fart liant à chaque sortie ?
R. Non, ce type de fart reste efficace pour plusieurs fartages.

Si vous êtes vraiment mordu, vous…

  • nettoyez régulièrement vos skis aprés chaque sortie et les recouvre d’une cire de protection en attendant la prochaine utilisation;
  • engraissez vos skis régulièrement (deux ou trois fois par semaine);
  • sablez la pochette de fartage avant chaque nouvelle application de fart;
  • faites des tests de glisse pour savoir si tout ce qui vient d’être lu est utile ou non!

Et si vous ne voulez pas le faire vous même…

Un farteur “professionel” vous rend vos ski fartés (le mieux possible selon ses compétences). N’oubliez pas qu’il est sur les pistes depuis quelques heures, qu’il a effectué des dizaines de tests avec des skis différents, des cires différentes et des applications différentes.